Revenir

Manger une ratatouille. Tous les jours si je veux. Regarder mon père faire le clown sur la plage et rire aux éclats. Parler la même langue que tout le monde. Prendre un bain. Avec Virginie décortiquer pendant des heures la fois ou quelqu’un nous a dit ça et où on a ressenti ça, « mais oui exactement, je me suis dit la même chose ». Serrer ma mère dans mes bras. Aller au cinéma. Chaque jour de la semaine si je veux. Changer de pays préféré à chaque fois qu’on me pose la question. Savourer la sensation du vent dans mes cheveux dévoilés. Han ! un moelleux au chocolat. Inventer des histoires de crocodiles au pied du canapé et regarder briller les yeux d’Armand. Boire du vin. Imaginer avec Sophie la pièce qu’on écrira l’an prochain. Me gaver de légumes. Faire un brunch avec les filles. Roquefort, camembert, brebis, beaufort, bleu d’Auvergne, brie, brocciu, cabécou, cantal, comté, coulommiers, fourme d’Ambert, goudat, mimolette, reblochon, chèvres, saint marcellin, la totale. Rire aux éclats avec Julia. Réapprendre à Orso à m’appeler Chachachérie si d’aventure il avait oublié. Retrouver Amandine et notre complicité de sœurs à l’ombre du jardin de notre grand père. Un bol de chocapic ! M’enivrer de l’odeur des arbousiers au chant des cigales. Découvrir tous ces petits êtres tout neufs, nés en mon absence. Boire vraiment beaucoup de vin. Parler passionnément littérature avec Jeanne. Ne plus me soucier d’avoir de l’eau potable sur moi. Rencontrer enfin Rayan, Lina et Adam en retrouvant l’accent chantant de Laetitia. Danser dans la rue. Manger, aussi lentement l’une que l’autre, des sushis avec Laura. Trier mes photos. M’émerveiller de trouver à tous les coups la température idéale sous la douche. Déjeuner avec Alice. Me promettre de revenir en Iran. Avoir plus de cinq tenues différentes. Lister Namibie, Pérou, Bolivie, Argentine, Chili, Hong-Kong, Philippines, Japon, Iran à qui veut l’entendre. Poster les 35 articles de retard sur mon blog avant que tout le monde ne s’aperçoive que je suis rentrée. Retrouver les copains de voyage avec autant de plaisir que les amis de toujours. Avoir un transit normal. Déguster une planche de charcuterie en sirotant un Côte du Rhône avec Mathieu. Faire des choses anodines comme critiquer le pouvoir en place, me faire soigner, porter une jupe courte, me faire rémunérer décemment pour mon travail, être indépendante, affirmer mes idées, faire l’amour, aller à un concert, en essayant de se souvenir à quel point il est précieux que ces choses le soient. Refaire le monde avec Fanette. Admirer sur scène les copains de théâtre et avoir hâte de m’y remettre. Ne pas toujours être d’accord avec Julien mais rire quand même à ses blagues. Des tomates farcies, bordel. Retrouver le poids perdu en chemin. Appeler Vanessa, sourire en entendant sa voix, avoir envie de lui dire à quel point notre enfance m’accompagne, toujours, partout, et faire une blague à la place. Rêver au prochain départ. Jeter le PQ dans les toilettes. Écouter de la musique très fort et danser devant le miroir en chantant aussi faux que possible. Faire un time’s up avec les Ouzbeks au complet. Regarder les visages d’Angeline, Julie et Lucie et me dire qu’il y a peu de choses au monde aussi précieuses que l’amitié. Putain le pain, la confiture, le beurre salé ! Faire rire mes parents. Me sentir à la fois vulnérable et invincible, comme à chaque nouveau départ. M’asseoir dans l’avion et me dire « je l’ai fait ».

 

Aéroport de Téhéran, 11h12 le 27 mai 2018 (et dans une poignée d’heures, revoir Paris)

21

3 comments

  1. Charlotte, félicitations de  » l’avoir fait  » , et un grand merci de nous avoir fait partager et suivre cette belle aventure par des commentaires et des photos riches en émotions. Bon retour pour d’autres aventures .

  2. Dear Chacha !!
    Sacré voyage… Bravo,… Très Bravo !
    L’année prochaine, je viens avec toi et ton père. Si tu veux bien ?
    Ouf ! Tu es de retour avant la coupe du monde ! Tu vas pouvoir suivre tout ça à la télé peinarde. Bien peinarde…
    Très gros byzoux, admiratifs.
    Your old oncle Jo

Répondre à Virginie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *